Femmes pirates , sur les ondes

Portraits de femmes rurales d’aujourd’hui

Ou comment faire une émission qui parle des femmes sans être féministe ?

Dans un premier temps il s’agit de valoriser une culture féminine, sans l’opposer nécessairement à une culture masculine. C’est avant tout un questionnement sur la place actuelle de cette culture et donc des femmes dans notre société et plus particulièrement dans le monde rural.

Les femmes pirates constituent des personnages intéressants pour aborder ce type de problématique. Parfois assimiler à un acte féministe, le fait de se travestir en homme, pose d’abord les contours des questions égalitaires et des définitions des genres. Les histoires des femmes pirates révèlent ce besoin de liberté avant tout individuel et cette nécessité pour certaines de faire tomber des barrières sociales, culturelles, et simplement humaines afin d’assumer cette quête de liberté. Mais aussi le besoin de respect et de reconnaissance viennent s’exprimer fortement a travers cette embarquement de femmes sur les bateaux pirates. Qu’il s’agisse d’Anne Bonny ou de Mary Read, ou encore de Grace O’Malley, les raisons du choix de la piraterie paraissent secondaire, un certain hasard de leur vie. Elles étaient avant tout en quête (d’égalité, d’amour, de respect, de liberté..) ou en conquête (des mers, de territoires, de richesses,…) et ces convictions les ont amenées à la piraterie.

Ce qui est important à retenir c’est qu’en aucun cas elle n’étaient revendicatives de la féminité, même si quelques actes (appartenant au mythe?) ont été rapportés à ce sujet. Par exemple, il est souvent dit que Mary Read, sous le nom de Willy, montrait son sein avant d’achever ses victimes dans les combats. Alors en quoi leur culture féminine a nourrit ses désirs émancipateurs ?

Alors voilà qu’est ce qui peut faire de nous des femmes pirates d’hier et d’aujourd’hui ?

Pourquoi l’utopie pirate reste une source d’inspiration aujourd’hui ?

Episode 14 : Aurélia Cyclo-exploratrice

Un vent souffle, et l’escapade débute sur un vélo chargé d’histoires .

Aurélia explore le monde à vélo et le retranscrit grâce à ses talents d’illustratrice.

Un portrait vagabond, authentique, courageux… bref, inspirant!

L’univers d’Aurélia est à retrouver sur www.aureliabrivet.com

Musique :

Loreena McKennit « Tango to Evoria »

Lido Pimienta « Nada »

Episode 13 : Ciboulot, 9 femmes sur un bateau!

Une aventure collective qui pulse : ciboulot, boutique d’artisanats d’arts à Charlieu.

Un double portrait dans cet épisode qui reflète l’élan partagé de neuf femmes; des idées plein la tête et un local déja bien rempli!

Angeline et Françoise nous en disent un peu plus :

https://www.mixcloud.com/laukam/episode-13-ciboulot-9-femmes-sur-le-bateau/

Musique

The donnas

Fil de téléphone- Les Hay Babies

Episode 11: Vero explore le monde

Un portrait urbain, une fois n’est pas coutume!

Veronique revient sur ses expériences de vie dans différents pays, à travers notamment la transmission du Français Langue Etrangère. (dit « FLE »)

De Pologne jusqu’à la Nouvelle Orléans en passant par l’Italie pour revenir à Toulouse, les chemins ne sont pas toujours tracés de manière linéaire!

Bonne écoute !

https://www.mixcloud.com/laukam/episode-12-vero-explore-le-monde/

Musiques :

Stoj pa moru – Laboratorium Pesni

Dance a little – Gjallarhorn

Danger danger – Rory Danger and the dangers

Episode 10 : Tranche de vie : Leslie

Un bout de vie , un moment saisi dans la vie de leslie, qui à quitté une vie linéaire pour se laisser porter au grès du vent, laissant plus de place aux opportunités et aux possibilités de dire oui à la spontanéité!

Voilà un portrait intime, pris sur le vif et sans autre intention que partager l’idée que nous sommes multiples et qu’il y a mille manières d’explorer ce vaste monde!

Interview, montage : Laurène K.

musiques : nora egez « off the radar », B.O. transylvania de Tony gatlif « le tzigane heureux », Cookie Dingler « femme libérée »

Épisode 8 : Archéologie,histoire et médias contemporains : Clothilde déroule un fil.

On peut souvent se poser cette question : quelle Histoire pour les femmes? quelles sont les traces que laissent les femmes, et comment reconstituer le fil historique ensuite? Et dans notre monde contemporain?

Clothilde propose une lecture mêlant archéologie et mythologie , histoire et société ; à travers la médiation scientifique populaire permise par Youtube . Elle à développer une chaîne : « Passé Sauvage ».

à regarder sans modération!! voici quelques suggestions de sa chaîne :

https://www.youtube.com/channel/UCLhOJJbPciPdocXTaAk2SdA

Montage, voix off : Laurène K.

Ps : mes excuses la qualité sonore est médiocre.!

Épisode bonus (saison 1) : milieu carcéral et ateliers artistiques

Lors de la première saison de l’émission Femmes pirates , j’avais eu l’occasion d’interviewer Juliette qui a eu une expérience en accompagnement en milieu carcéral dans le cadre d’ateliers d’arts plastiques. Dans une seconde partie, c’est Marlène sauvage, Ecrivaine qui revient sur ses ateliers d’écriture à la prison de Mende.

cet épisode a été réalisé en 2013, en Lozère à Florac pour radio Bartas.

Montage, voif off : Laurène K.

https://www.mixcloud.com/laukam/episode-bonus-saison1-ateliers-en-milieu-carcéral/